Robinhood veut plus d’explications avant de répertorier Shiba Inu et autres produits

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur telegram
Telegram

Le directeur financier de Robinhood, Jason Warnick, a déclaré être conscient de la demande d’ajouter de nouvelles crypto-monnaies à la plateforme, mais a ajouté que l’entreprise ne voulait pas se précipiter.

S’exprimant lors du sommet virtuel du réseau des directeurs financiers du Wall Street Journal la semaine dernière, M. Warnick a déclaré que l’entreprise souhaitait davantage de clarté sur cette question.

Ses propos sont une réponse aux partisans de la crypto-monnaie shiba inu qui ont lancé une pétition pour que la société de courtage cote SHIB, qui a recueilli plus de 550 000 signatures.

« Nous sommes une entreprise hautement réglementée, et nous pensons qu’il est important d’obtenir un peu plus de clarté de la part des régulateurs », a déclaré M. Warnick.

M. Warnick

Il a déclaré que la conformité était l’une des plus grandes priorités de l’entreprise, un partenariat avec la plateforme de données blockchain Chainalysis ne faisant que renforcer cela. Selon Warnick, Robinhood n’avait pas non plus l’intention d’acheter de la crypto pour sa trésorerie d’entreprise, ce qui contraste avec d’autres entreprises comme Microstrategy et Tesla.

« Il n’y a pas de raisons impérieuses, d’un point de vue stratégique, pour que notre entreprise mette un montant important de ses flux de trésorerie dans les crypto-monnaies », a-t-il déclaré.

En novembre, Christine Brown, directrice de l’exploitation et vice-présidente des opérations produits chez Robinhood, a déclaré que la plateforme n’était pas pressée de répertorier davantage de crypto-monnaies.

Actuellement, Robinhood prend en charge l’achat, la vente et les données de marché en temps réel pour le bitcoin, le bitcoin cash, le bitcoin sv, le dogecoin, l’ethereum, l’ethereum classic et le litecoin.

Robinhood a également lancé un programme de dons et de cadeux en crypto-monnaies en décembre dernier, ainsi qu’une version bêta des portefeuilles de crypto-monnaies, dont la liste d’attente compte désormais 1,6 million de personnes.

Les crypto-monnaies sont de plus en plus populaires et leurs détenteurs exercent de plus en plus de pression sur les bourses d’échange de crypto-monnaies pour qu’elles listent les nouvelles pièces. À titre d’exemple, les détenteurs de la pièce Babydoge ont créé une pétition pour que Binance cote le jeton sur sa plateforme. Cependant, Binance n’a pas cédé à la demande de la communauté Babydoge qui a crée un battage médiatique autour de la pièce.

Le battage médiatique et les opinions des influenceurs sur les médias sociaux ont permis à plusieurs pièces de monnaie d’exploser en se multipliant plusieurs fois en peu de temps. Les vagues créées de temps en temps par des personnes célèbres comme Elon Musk et Mark Cuban rendent le marché très spéculatif, ce qui menace la stabilité financière de l’industrie et des investisseurs.

Pour lutter contre ces pratiques devenues courantes pour faire grimper le prix de certaines pièces, l’Espagne a pris de nouvelles mesures contre les influenceurs qui font de la publicité pour les crypto-monnaies. Les monnaies qui comptent sur le soutien de la communauté pour exploser menacent la sécurité financière de tout le secteur.

Le battage et la fanfare créés autour de certaines pièces ont suscité la colère des législateurs de plusieurs pays. Le président de la Securities and Exchange Commission (SEC), Gary Gensler, a déclaré que la répression des crypto-monnaies par les régulateurs était logique en raison des « niveaux élevés de battage médiatique ».

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur telegram
Telegram