Mainbot lance le premier métavers mondial de jeux éducatifs avec sa propre crypto-monnaie

Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram

La start-up française Mainbot annonce la création de The First Global Education Games Metaverse – The Winkyverse – pour enseigner les nouvelles technologies aux enfants et à leurs familles.

Le Winkyverse s’appuiera sur la technologie blockchain et aura sa propre crypto-monnaie : The Winkies. Elle sera proposée au public dans le cadre d’une ICO qui débutera le 25 octobre.

Le projet a déjà séduit de grands noms de l’écosystème blockchain comme Sébastien Borget, cofondateur de The Sandbox ; Nicolas Gilot, cofondateur d’Ultra ; Mickael Canu, cofondateur de Ternoa ; et Kyle Chassé, PDG de Paid network et Master Ventures.

Mainbot a récemment dévoilé la première collection de 12 111 NFT : Les Winkybots. Ils peuvent être utilisés comme avatars dans The Winkyverse, et certains d’entre eux peuvent être imprimés en 3D.

Jusqu’alors, Mainbot était surtout connu pour son robot éducatif « Winky », qui s’est déjà vendu à des milliers d’exemplaires en Europe. Mainbot passe désormais à la vitesse supérieure avec le développement d’un Metaverse de pointe combinant blockchain, NFTs, réalité augmentée et intelligence artificielle.

WINKY : un robot éducatif pour préparer les enfants à l’avenir

L’histoire de Mainbot a commencé en 2017 avec la création de Winky, un robot éducatif destiné à enseigner la programmation et la robotique aux enfants.

Plateformes les plus recommandées

dépôt min.

$250

EXCL. OFFRE

USER RATING

9.8

4.9/5

73% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous comprenez le fonctionnement des CFD et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

dépôt min.

$50

EXCL. OFFRE

USER RATING

9.7

4.8/5

Les CFD sont des instruments complexes et comportent un risque élevé de perdre rapidement de l'argent grâce à l'effet de levier. 78 % des comptes des investisseurs particuliers perdent de l'argent lorsqu'ils négocient des CFD auprès de ce fournisseur.

dépôt min.

$250

EXCL. OFFRE

USER RATING

9.6

4.5/5

Les CFD sont des instruments complexes et comportent un risque élevé de perdre rapidement de l'argent en raison de l'effet de levier. 68 % des comptes des investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous comprenez le fonctionnement des CFD et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

En 2019, Winky est devenu le projet tech le plus financé sur la plateforme de crowdfunding française ‘Ulule’. Au total, plus de 1 352 contributeurs avaient précommandé Winky, le premier robot éducatif made in France.

Winky est désormais en vente dans les principaux magasins français telles que La Fnac, Boulanger, BHV, Natures et Découvertes, Galeries Lafayette et Le Bon Marché.

Avec des lancements au Royaume-Uni, en Allemagne et aux États-Unis pour Noël 2021, Mainbot prévoit de passer la barre des 25 000 clients d’ici la fin de l’année.

The Winkyverse : Le premier métavers mondial de jeux éducatifs

Le Winkyverse est un monde ouvert en 3D où les utilisateurs peuvent interagir, jouer et apprendre, mais aussi créer et monétiser leurs jeux éducatifs. Le métavers en lui-même comprend deux modules : Winkyplay et Winkymaker.

Winkyplay rassemble des centaines de jeux éducatifs développés par des éditeurs de jeux vidéo et des éditeurs de contenu renommés. Winkyplay permet également aux utilisateurs de créer leurs jeux dans de nombreuses catégories différentes telles que l’action, la mémoire, la logique, la course, etc.

Winkymaker offrira la possibilité aux joueurs de concevoir leurs accessoires pour le robot grâce à un éditeur 3D intuitif et accessible à tous. Ils pourront ensuite utiliser leurs créations au sein du Winkyverse, mais aussi les imprimer en 3D et les recevoir chez eux.

L’interface Winkymaker permettra aux utilisateurs de transformer leurs créations en NFT et de les vendre sur différentes places de marché comme OpenSea.

Le projet est Soutenu par des investisseurs et des conseillers de premier plan

L’École Polytechnique, la meilleure école d’ingénieurs de France, a été la première à investir dans le projet et a été rapidement rejointe par plusieurs acteurs de renom.

Parmi eux, Jérôme Bédier (ex-secrétaire général du groupe Carrefour), Bruno Maisonnier (créateur des robots Nao et Pepper, rachetés par Softbank), Michael Ingberg (ancien PDG de Meccano) ainsi que Mateo Romano et Philippe Tomazo (anciens directeurs de Mattel et Universal Games).

Les Winkies : La crypto-monnaie du Winkyverse

The Winkyverse aura sa crypto-monnaie, The Winkies, un jeton ERC-20 créé sur la blockchain Ethereum. Les Winkies seront la seule méthode de paiement acceptée dans le Winkyverse.

Les Winkies permettront non seulement de payer les droits d’accès au Winkyverse mais aussi d’acheter des abonnements aux jeux ou de faire des achats in-app au sein des différents jeux. Ils seront également utilisés pour payer les développeurs de jeux et de contenus et devraient être utilisés par les annonceurs souhaitant faire de la publicité dans le Winkyverse.

Il sera également possible d’acquérir Winky Robot à -50% par rapport au prix public (99 € contre 199 €) en utilisant les Winkies comme moyen de paiement. Enfin, les détenteurs de Winkies auront un droit de vote sur certaines décisions concernant l’évolution du Metaverse.

Les Winkybots : Une collection de 12 111 NFTs

Les Winkybots sont une collection de 12 111 NFTs vivant sur la blockchain Ethereum. Les 12 000 premiers de la collection ont été générés par des programmes informatiques et les 111 autres seront créés un par un en partenariat avec des artistes de différents pays.

Il sera possible d’utiliser les Winkybots comme avatars au sein de différents Métavers et certains d’entre eux seront imprimables en 3D. Ils bénéficieront alors des mêmes fonctionnalités que les robots Winky.

Les détenteurs des Winkybots auront également le droit de créer des produits sous licence, et ils recevront des royalties si un ou plusieurs de leurs NFT sont utilisés dans des projets commerciaux tels que des jeux vidéo, des bandes dessinées, des dessins animés, etc.

Actuellement, une mini-série incluant les Winkybots est en préparation pour la télévision. Tous les NFTs seront librement négociables sur Opensea.

Date de lancement

La première collection de NFT est disponible depuis le 11 octobre sur le site www.winkybots.io. Il est encore possible de s’inscrire sur la liste d’attente pour avoir une chance de mettre la main sur l’un des Winkybots.

La crypto-monnaie sera proposée au grand public par le biais d’une ICO à partir du 25 octobre sur le site www.getwinkies.com.

Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram