Le Canada promulgue une loi d’urgence qui inclut les crypto-monnaies

Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram

En réponse aux manifestations des camionneurs qui ont bloqué les rues d’Ottawa et les principaux postes frontaliers entre le Canada et les États-Unis pendant plusieurs semaines, le Premier ministre canadien Justin Trudeau a invoqué aujourd’hui la Loi sur les mesures d’urgence pour la première fois depuis son adoption en 1988.

« Il s’agit d’assurer la sécurité des Canadiens, de protéger les emplois des gens et de rétablir la confiance dans nos institutions », a déclaré le Premier ministre. Bien que la Loi sur les mesures d’urgence permette de recourir à l’armée, M. Trudeau a déclaré qu’il n’avait pas l’intention de le faire pour le moment.

Au lieu de cela, le gouvernement semble s’en prendre aux finances des manifestants. S’exprimant aux côtés de M. Trudeau, la vice-première ministre Chrystia Freeland a déclaré que les banques peuvent immédiatement geler ou suspendre les comptes bancaires sans ordonnance du tribunal et sans crainte de responsabilité civile.

En outre, le gouvernement élargit les règles canadiennes de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme pour couvrir les plateformes de crowdfunding et les fournisseurs de services de paiement qu’elles utilisent. Cela permettra de s’assurer que ces plateformes ne sont pas utilisées pour financer des activités terroristes. M. Freeland a déclaré que ces changements couvrent toutes les formes de transactions, y compris les actifs numériques tels que les crypto-monnaies.

La collecte de fonds en bitcoins Tallycoin aurait permis de réunir plus de 20 bitcoins (BTC), soit près d’un million de dollars, pour les camionneurs. Les organisateurs ont fermé la page de collecte de fonds et demandent à chacun de « rester à l’écoute » pour les prochaines étapes.

Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram