La plateforme Lympo NFT d’Animoca Brands a été piratée pour 18,7 millions de dollars

Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram

La plateforme de frappe de jetons sportifs non fongibles (NFT) et la filiale d’Animoca Brands, Lympo, ont subi une faille de sécurité dans leur portefeuille et ont perdu 165,2 millions de jetons LMT d’une valeur de 18,7 millions de dollars au moment du piratage.

Une courte mise à jour sur Medium de l’équipe de Lympo indique que lundi, des pirates ont eu accès au portefeuille chaud opérationnel de Lympo et « y ont volé un total d’environ 165,2 millions de LMT. »

Selon le post, 10 portefeuilles de projets différents ont été compromis dans l’attaque. Il semble que la plupart des jetons volés aient été envoyés à une seule adresse, échangés contre de l’Ether (ETH) sur Uniswap et SushiSwap, puis envoyés ailleurs.

Le prix de LMT a chuté de 92% à 0,0093$ après que les pirates aient transféré puis vendu le actifs des portefeuilles chauds du projet.

Dans un tweet publié mardi, l’équipe a déclaré qu’elle « travaillait à stabiliser la situation et à ramener toutes les opérations à la normale. » L’équipe a également déclaré qu’elle avait retiré la liquidité LMT des pools de liquidité pour « minimiser les perturbations des prix des jetons. »

Le retrait des liquidités des pools qui négocient le LMT signifie que les traders ne pourront pas acheter ou vendre une quantité significative de jetons sans subir une perte de valeur spectaculaire sur leur transaction.

Tôt mardi, l’équipe a demandé aux traders de s’abstenir d’acheter ou de vendre des jetons LMT pendant qu’elle terminait son enquête et déterminait la meilleure marche à suivre.

En tant que filiale d’Animoca Brands, Lympo pourrait bénéficier de l’intervention de l’équipe d’Animoca.

Le PDG d’Animoca, Yat Siu, a déclaré à Cointelegraph :  » Nous travaillons avec Lympo pour les aider à mettre en place un plan de reprise, mais nous n’avons pas de mécanismes spécifiques. « 

Le PDG d’Animoca, Yat Siu

Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram