Beepool est contraint de fermer ses portes en raison de la répression chinoise

Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram

Beepool, le quatrième plus grand pool minier d’Ethereum, va cesser ses activités suite à la position anti crypto de Pékin.

BeePool, le quatrième plus grand pool minier Ethereum, ferme ses portes dans le contexte de la répression de la Chine contre les crypto-monnaies.

BeePool est contraint de fermer ses portes

Le pool minier Ethereum basé en Chine a annoncé mardi qu’il allait suspendre ses opérations « en réponse aux dernières politiques réglementaires. »

Dès maintenant, l’enregistrement de nouveaux utilisateurs et l’ajout de sous-comptes pour les utilisateurs existants seront interrompus, et tous les serveurs d’accès minier devraient cesser de fonctionner d’ici le 15 octobre.

Cette annonce intervient un jour seulement après l’annonce de la suspension des activités de SparkPool, le deuxième plus grand pool minier d’Ethereum, à la fin du mois pour des raisons similaires.

À eux seuls, BeePool et SparkPool représentent plus d’un quart du hashrate d’Ethereum.

La guerre contre les crypto-monnaies

Après une accalmie dans sa répression des crypto-monnaies, il est apparu à la fin de la semaine dernière que la Banque populaire de Chine renforçait une série de nouvelles mesures et encourageait une coordination interdépartementale plus forte pour supprimer les activités de crypto-monnaies.

Ces mesures visent à couper les canaux de paiement et à éliminer les sites Web et les applications mobiles concernés, conformément à la loi.

La répression de l’exploitation minière s’est concentrée pendant des mois sur l’exploitation du bitcoin, qui a entraîné un exode important des opérations minières du pays. Aujourd’hui, l’attention du gouvernement chinois semble s’être déplacée vers l’Ethereum.

Lundi, le média Guangming a rapporté que les autorités de la région autonome de Mongolie intérieure avaient saisi 10 000 machines de minage d’Ethereum dans un entrepôt après avoir reçu des informations. Les mineurs consommaient 1 104 kWh d’électricité.

Selon la publication, les autorités de Mongolie intérieure ont fermé 45 projets de minage de monnaies virtuelles jusqu’à présent, économisant ainsi 6,58 milliards de kilowattheures d’électricité par an, ce qui, selon le média, équivaut à deux millions de tonnes de charbon standard.

L’exploitation minière est de moins en moins rentable

La répression de l’exploitation minière a contribué à faire chuter le prix de l’ETH en dessous de 3 000 dollars hier et il se négocie actuellement à 2 933,71 dollars selon CoinGecko.

BeePool est en activité depuis quatre ans et le pool minier représente actuellement 6,7 % de la part minière d’Ethereum avec plus de 3 000 blocs minés la semaine dernière.

Bien que l’exploitation minière soit rentable à l’heure actuelle, l’introduction de la combustion des frais lors du hard fork d’Ethereum London a réduit les bénéfices, car les mineurs reçoivent moins de récompenses pour chaque bloc.

La prochaine étape de la mise à niveau continue de la blockchain vers Eth2 a été annoncée plus tôt dans la journée pour octobre. Les mineurs seront encore plus mis à l’écart par le passage à Proof-Of-Stake.

Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram