Bank of America : Solana pourrait devenir la Visa de Crypto

Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram

Alkesh Shah, analyste chez Bank of America, a prédit que Solana pourrait continuer à voler une partie de la part de marché d’Ethereum, car il est facile à utiliser et présente des frais de transaction nettement inférieurs. Le stratège a également affirmé que Solana pourrait devenir « la Visa » du secteur des crypto-monnaies.

De grands espoirs pour Solana

Solana a été l’un des projets de crypto-monnaies les plus performants au cours des 12 derniers mois. Son jeton natif a augmenté sa valeur en dollars de près de 4 300 % en un an et se classe actuellement au cinquième rang des actifs numériques avec une capitalisation boursière d’environ 50 milliards de dollars.

Malgré cette avancée significative, le protocole pourrait bientôt atteindre de nouveaux sommets, selon Alkesh Shah de Bank of America. Selon lui, Solana est supérieur à certains de ses rivaux car il offre de faibles coûts de transaction et une meilleure évolutivité relative. En outre, il utilise à la fois la technologie de la preuve d’enjeu et de la preuve d’historique, qui lui confèrent des avantages supplémentaires par rapport à d’autres rivaux.

Shah a déclaré que la conception différenciée de Solana pourrait prendre des parts de marché à Ethereum. Il convient toutefois de noter que ce dernier fonctionne toujours selon le mécanisme de preuve de travail. Les transactions par seconde d’Ethereum sont également beaucoup plus lentes que celles de Solana.

« Ces innovations permettent de traiter environ 65 000 transactions par seconde, un record dans le secteur, avec des frais de transaction moyens de 0,00025 $, tout en restant relativement décentralisé et sécurisé », a déclaré Shah à propos de la vitesse de Solana.

Par la suite, l’analyste a fait une prédiction audacieuse selon laquelle le cinquième projet de crypto-monnaie le plus important pourrait un jour servir de « Visa de l’écosystème des actifs numériques »

Plateformes les plus recommandées

dépôt min.

$250

EXCL. OFFRE

USER RATING

9.8

4.9/5

73% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous comprenez le fonctionnement des CFD et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

dépôt min.

$50

EXCL. OFFRE

USER RATING

9.7

4.8/5

Les CFD sont des instruments complexes et comportent un risque élevé de perdre rapidement de l'argent grâce à l'effet de levier. 78 % des comptes des investisseurs particuliers perdent de l'argent lorsqu'ils négocient des CFD auprès de ce fournisseur.

dépôt min.

$250

EXCL. OFFRE

USER RATING

9.6

4.5/5

Les CFD sont des instruments complexes et comportent un risque élevé de perdre rapidement de l'argent en raison de l'effet de levier. 68 % des comptes des investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous comprenez le fonctionnement des CFD et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

Il a expliqué que cela pourrait se produire parce que le protocole facilite avec succès les micropaiements. Il joue également un rôle clé dans le monde des jeux et des jetons non fongibles.

Solana pourrait être le prochain bitcoin

Le fondateur de la bourse de crypto-monnaies FTX – Sam Bankman-Fried – est également un fervent partisan du projet de blockchain. Il n’y a pas longtemps, il a déclaré que Solana a « une réelle chance » de devenir le prochain projet d’actif numérique le plus dominant en raison de sa vitesse de mise à l’échelle.

Un autre avantage de Solana est qu’il est axé sur l’écologie. Selon un rapport récent, il est en effet moins nuisible à l’environnement que le géant de la navigation sur Internet, Google. Le rapport estime que deux recherches Google consomment plus d’énergie qu’une transaction sur le réseau Solana.

Et cela ne s’arrête pas là. Une seule transaction sur Solana consomme 24 fois moins d’énergie que la recharge d’un téléphone portable. En fait, le réseau du projet utilise environ 3 186 000 kWh par an, ce qui équivaut à la consommation électrique moyenne de 986 ménages aux États-Unis.

Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram